Traces d’Amos Gitaï au Palais de Tokyo : réussi mais pesant !

Amos Gitaï, Lullaby to my Father, 2011 (Personnalisé)

Amos Gitaï, Lullaby to my Father, 2011

Extrait du film projeté sur les murs en ruines de sous-sols du Palais de Tokyo

Vous pouvez la mettre en favoris avec ce permalien.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.